Conseils Mieux-Être

Nous allons aborder aujourd’hui un thème qui semble banal, quotidien, voire même, peu important, pour la plupart d’entre nous et qui est pourtant primordial dans le cadre d’un maintien - ou d’une relance - de l’état de santé de votre individu : le sommeil. 

Avant de vous détailler ce que la naturopathie peut conseiller afin de conserver une qualité optimale de sommeil, nous allons rapidement passer en revue trois des nombreuses idées reçues qui peuvent exister le concernant. 

Idée reçue n°1 : le nombre d'heures de sommeil

Comme pour les « heures de travail » ou les « heures de classe », nous avons besoin aujourd'hui de savoir combien de temps doit durer notre sommeil. 

Cette façon de découper notre vie en tranches calibrées ne correspond pas à nos véritables besoins naturels. Se demander combien de temps vous « devez » dormir est aussi absurde que de demander combien de calories vous devez manger : êtes-vous bûcheron dans le grand nord canadien, ou employé dans un bureau , assis 8h par jour? 

Dormir sert à se reposer d'une fatigue physique, intellectuelle, ou émotionnelle; si vous passez la journée dans un canapé à regarder des jeux télévisés, il est tout à fait normal que votre besoin de dormir diminue. 

On lit régulièrement que la population a « perdu » en moyenne une ou deux heures de sommeil par rapport aux générations d'avant-guerre. Mais beaucoup de gens à l'époque travaillaient douze heures par jour aux champs, parfois plus ! Il est évident qu'ils avaient besoin de plus dormir. 

C'est aussi la raison pour laquelle « on dort moins quand on vieillit » : beaucoup de personnes rêvent de retrouver le sommeil qu'elles avaient lorsqu'elles étaient enfants. Mais la solution est très simple : il suffit, pendant toute une journée, de gigoter, sauter, crier, glisser, tomber, pleurer, rire, vous faire chatouiller, puis gronder, puis consoler, comme un petit enfant et vous pouvez être sûrs que dormirez mieux ce soir! 

L'expérience a d'ailleurs été menée aux Etats-Unis, où on a demandé à un basketteur professionnel de reproduire, à son échelle, les allées et venues d'un petit enfant en train de jouer dans un jardin. L'invincible sportif s'effondra au bout d'une heure et demie...

Idée reçue n°2 : seul vaut le sommeil ininterrompu

De même que nous aimerions dormir toutes les nuits huit heures, nous avons ce fantasme du sommeil « profond et ininterrompu », où plus rien n'existe autour de nous. 

Mais cela n'a jamais existé, à aucune époque, qu'une population entière s'endorme le soir, pour se réveiller, huit heures plus tard, fraîche et parfaitement reposée! 

Au contraire, la règle a toujours été que les adultes se lèvent pendant la nuit, pour surveiller le campement, ranimer le feu, faire un tour de garde ou même prier - au 6e siècle, la règle monastique prévoyait un office religieux au milieu de la nuit, les matines. 

Réciproquement, la sieste a longtemps été une pratique généralisée, et l'est toujours dans la majorité des pays tropicaux. 

Le problème actuellement, c'est que beaucoup de personnes croient qu'il est pathologique de se réveiller pendant la nuit; viennent alors les idées avec angoisse, sensation de désespoir... et impossibilité de se rendormir. Si vous pouviez dédramatiser ces réveils nocturnes, vous comprendriez qu’ils ne sont en rien un symptôme de « déséquilibre », étant donné que les indicateurs corporels - rythme cardiaque, respiration, température corporelle ralentis - sont bien plus proches du sommeil que de ceux de l’éveil. 

Idée reçue n°3 : il faut « rattraper son sommeil »

Le vendredi soir, fin de semaine de travail, qui ne rêve pas - passez-moi l’expression - « d’effacer » le retard de sommeil parfois accumulé tout au long de la semaine en se délectant d’une - très - longue grasse matinée ?
Mais voilà: comme vous ne pourriez pas plus stocker de sommeil que vous ne pouvez stocker de l'oxygène, ou qu’il il ne vous viendrait pas à l’esprit si vous jeûniez, de vous gaver le dimanche après votre semaine de repos digestif: votre corps n'apprécierait pas...

En somme, se lever plus tard le week-end - habitude qui est en plus, souvent précédée d’un coucher plus tardif - ne fera que perturber votre cycle circadien, c'est-à-dire votre horloge biologique interne qui se déréglera, et vous aurez plus de mal encore pendant la semaine à dormir comme vous le souhaitez. 

Votre malheureux cerveau aura l'impression qu'il change de saison, ou qu'il subit un décalage horaire!

Vous l'avez compris : pour vous maintenir en forme, retrouvez donc un rythme normal quotidien. 

En bref

Votre objectif en terme de sommeil doit simplement être de dormir assez pour vous sentir énergique toute la journée, sans stimulation artificielle (sucre, caféine, tabac...), à l'exception d'une sieste.

Ceci établi, la transition est toute faite vers nos conseils naturopathiques:

Éteignez ordinateur, smartphone et télévision au moins 45 minutes avant l’heure d’aller vous coucher. Cette période tampon permettra à votre esprit de s’apaiser, ralentir, pour tomber dans un sommeil plus profond et plus réparateur. La lumière bleue perturbe la production et la libération de la mélatonine, l’hormone régulatrice des cycles du sommeil et surtout de l’endormissement.

En cas d’insomnie la nuit, levez-vous dès que vous sentez que vous n’arriverez pas facilement à vous rendormir. Commencez tout de suite une activité calme que vous aimez, en particulier la lecture, confortablement installé(e) dans un bon fauteuil, avec une simple lampe d’une intensité faible. Essayez de vous réjouir de ce moment privilégié de calme, où vous allez pouvoir apprendre de nouvelles choses. Le sommeil reviendra plus vite que si vous restez à vous tourner et à vous retourner dans votre lit, à sentir monter l’angoisse de ne pas parvenir à vous rendormir. 


Arrêtez de manger au moins deux heures avant de vous coucher. La digestion produit de la chaleur qui peut vite vous donner l’impression d’avoir trop chaud et perturber votre sommeil au moment le plus crucial, c’est-à-dire durant les premières heures, où il doit se refroidir - rien de pire que de s’endormir à 23 h et de se réveiller à minuit... Si votre digestion est bien entamée lorsque vous tombez endormi(e), votre sommeil sera plus paisible.

Évitez, pour la même raison, de trop boire juste avant d’aller au lit. Boire plus tôt permet de s’hydrater et de se soulager, si nécessaire, avant de s’endormir, pour éviter trop de levers nocturnes. 

Essayez de suivre un rituel avant de vous coucher. Tisane, bain chaud, musique douce, méditation, etc

Une tisane pour dormir

En cadeau, voici la meilleure tisane de grand-mère pour dormir:

Ingrédients

25g de Valériane (racines)
20g d'Angélique (racines ou graines)
10g d'Aneth (plante ou graines)
15g de Coquelicot (tête)
15g de Lavande (fleurs)

FEUILLES:

20g d'Absinthe ou Guimauve 
15g d'Oranger 

PLANTES COUPEES:

15g d'Aspérule odorante 
15g de Mélilot 
15g de Serpolet 
15g de Véronique 

Préparation

ETAPE 1:

Mélangez les ingrédients. Dans un 1 litre d’eau, mettre 1 poignée du mélange.

ETAPE 2:

Faire bouillir 5 minutes à petit feu et à couvert, puis filtrer.

ETAPE 3:

Boire 1 tasse le matin et 1 tasse le soir au coucher, ou encore 1 grand bol le soir mais au moins 1 heure après le souper et 1 heure avant le coucher.

Doubler ces doses dans les périodes de grande nervosité. 

Cet article a été rédigé par Emeric Bourgeois dans le cadre des 21 jours de challenge détox lancés par les centres Somasana. Les défis : privilégier votre sommeil, rester hydraté tout au long de la journée, éteindre vos écrans la première et dernière heure de la journée et pratiquer le yoga au moins une fois par semaine. L'objectif est de mieux-être. 

Pour plus de précisions sur le challenge rendez-vous sur le compte Instagram Somasanaparis .

Merci à Emeric Bourgeois naturopathe, professeur de Yoga, coach sportif et formateur en self-défense pour la rédaction de cet article.

 

Pour prendre un rendez-vous avec Emeric Bourgeois:  +33 6 73 93 80 62 - de 13h à 21h, 7j/7 

Et....bonne nuit !

Les centres Somasana et Osteoyoga proposent entre autres; des consultations en naturopathie, coaching, sophrologie, et une variété de cours d'Osteo Yoga.


Articles similaires

Abonnez-vous pour recevoir toute l'actualité bien-être

Envoyé !

Réalisation & référencement Site Responsive

Connexion